top of page

Pourquoi faire pousser du romarin chez vous ?



Le romarin, tout le monde connaît. Il fait partie des herbes de Provence et est ajouté dans de nombreux plats et bouillons (le fameux « bouquet garni »), les parfumant merveilleusement.


Si vous avez coutume d’en utiliser, continuez ! Vu ses nombreuses propriétés, c’est une plante que nous avons tout intérêt à intégrer à notre quotidien sous une forme ou une autre.

Bien que le romarin cultivé au jardin soit moins puissant que son cousin sauvage, en faire pousser chez soi est un bon moyen d’en avoir toujours sous la main !


Petit résumé de ses nombreuses propriétés !


SYSTEME DIGESTIF :


- Stimule les sécrétions gastriques, pancréatiques et biliaires

- Facilite la digestion des graisses et féculents

- Améliore les troubles digestifs, soulage les crampes digestives, élimine les bactéries responsables de fermentation

- Protège le foie : utile quand on doit prendre des médicaments à long terme

- Permet une meilleure élimination des toxines (A essayer en cas de migraines d’origine hépato-biliaire).


PROTECTION CELLULAIRE

Puissant anti-oxydant. Il empêche la peroxydation des lipides, c’est à dire le rancissement des graisses; raison pour laquelle il est beaucoup utilisé comme conservateur dans l’industrie agro-alimentaire.

Consommé régulièrement, il protège les cellules du vieillissement.

Protège les cellules des UV et des radiations (téléphones, WIFI...)


SANTÉ CÉRÉBRALE

-Améliore la circulation périphérique

-Augmente la cognition et la mémoire

-Exerce un effet anti-dépresseur


CARDIOVASCULAIRE

Avec son effet tonique général sur le système circulatoire, il est utile pour traiter l’hypotension


TONIQUE ET STIMULANT


ANTIBACTERIEN, ANTIFONGIQUE, ANTI INFLAMMATOIRE


Utilisation du romarin


Ce qui est bien avec le romarin, c'est qu'il est facile à utiliser. Pas besoin de préparation compliquée, ni de boire des litres d'infusion, il nous fait profiter de ses propriétés, utilisé à petites doses quotidiennes.


Il peut être utilisé frais ou récemment séché.


  • En cuisine :

Dans un plat mijoté, dans un bouillon, sur une viande rôtie (glissé avant cuisson sous la peau d’une poulet par exemple), des légumes rôtis, dans une vinaigrette, une marinade...

Ajouté aux viandes et poissons à griller, il évite la formation de certains composés toxiques. Donc avant la cuisson, faites les mariner dans un mélange d'huile d’olive + citron + romarin. Délicieux et utile !

Bon, on est d'accord ? Le barbecue reste un mode de cuisson à utiliser de façon occasionnelle !


L'infusion, la forme la plus simple pour profiter des nombreux bienfaits du romarin
  • En infusion : Top le matin pour apporter du tonus ! Personnellement j’adore le mélange romarin/menthe/angélique ou encore romarin/gingembre/citron.

-> 1 càs de plante sèche ou une petite branche par tasse.


  • En teinture des sommités fleuries, en macérât huileux ou onguent



Précautions d'emploi


- Déconseillé chez la femme enceinte

- Peut-être excitant chez des personnes sensibles entraînant des troubles du sommeil et des palpitations

- Contre-indiqué en cas d’épilepsie, d’hypertension artérielle, de calculs ou obstruction biliaire.






Source : Christophe Bernard, site Althéaprovence







2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page